• Le Maroc condamne la decision américaine

"Suite à la décision des États-Unis de reconnaître la ville de Qods comme capitale d'Israël et d'y transférer l’ambassade américaine, le ministère marocain des AE a convoqué la chargée d’affaires de l'ambassade américaine en poste à Rabbat", vient d'écrire le site El Nashra.

Le roi du Maroc a adressé aussi un message au Secrétaire général de l'ONU pour lui faire part de ses inquiétudes suite à cette annonce de Trump concernant la sainte ville de Qods. 

Selon Farsnews, Mohamed VI a indiqué dans son message « que toute atteinte au statut juridique et « historique » de la ville de Qods entraînera des affrontements à caractère religieux. »

Le roi Mohammed VI du Maroc a hérité de son père Hassan II la présidence du comité de Qods, une structure panarabe qui a pour but de «préserver le caractère arabo-musulman» de la Ville sainte.

Créé en 1975 à l'initiative de l'Organisation de la conférence islamique, le comité Al Qods attire régulièrement l'attention de la communauté internationale contre la volonté d'Israël d'occuper, de judaïser et d'altérer les monuments de civilisation musulmane et chrétienne de la ville de Qods, partie intégrante des territoires palestiniens occupés et capitale de l'État palestinien.

Dec 06, 2017 19:27 UTC
commentaires