• Niger: des commandos visés

L’organisation terroriste d’Adnan Abou Walid Sahraoui, qui a prêté allégeance à Daech, a revendiqué le vendredi 12 janvier une série d’attaques dans le Sahel, notamment contre des militaires français et américains, dans un communiqué relayé par l’agence privée mauritanienne ANI.

Le groupe proclame ainsi sa « responsabilité dans l’attaque contre un commando américain en octobre au Niger, dans la région de Tongo Tongo » ainsi que dans celle qui a frappé le jeudi 11 janvier la force française Barkhane au Mali, selon le communiqué cité par l’ANI (Agence Nouakchott Information).

Les commandos effectuaient une patrouille commune près de Tongo Tongo, à la frontière entre le Mali et le Niger, quand ils ont été pris pour cible.

Depuis, une polémique s’est enclenchée sur la présence militaire « opaque » des États-Unis au Niger. 800 militaires américains seraient déployés dans le pays.

Le sénateur républicain Lindsey Graham et le démocrate Chuck Schumer ont déclaré qu’ils soutenaient l’initiative de John McCain qui attend une réponse du Pentagone au sujet de la mort des 4 commandos américains et de la présence US au Niger.

Les deux sénateurs ont dit qu’ils n’étaient pas au courant de l’ampleur de la présence US au Niger.

Jan 13, 2018 19:24 UTC
commentaires