• Massacre d'enfants de Saada: l’Algérie réagit

Jeudi 9 août le régime saoudien a massacré 57 civils yéménites dont 40 enfants à bord d'un bus qui les conduisait en vacances. Face au tollé suscité, Riyad a accusé les enfants d'avoir caché des "missiles"! Le Conseil de sécurité s'est réuni sans le condamner, se contentant d'un appel à l'ouverture d'une enquête. Saada, elle, est sous le choc.

L’Algérie réagit au crime. Le ministère algérien des Affaires étrangères a déclaré, le jeudi 9 août, dans un communiqué avoir regretté la mort de civils au Yémen, soulignant la nécessité de régler rapidement la crise via le dialogue.

L’Algérie a espéré que la prochaine réunion sur le Yémen, prévue à Genève le 6 septembre prochain, pourra inaugurer une nouvelle ère de paix et de stabilité dans ce pays.

L’envoyé spécial de l’ONU pour le Yémen, Martin Griffiths, a déclaré avoir invité les parties en conflit au Yémen à engager un nouveau tour de négociations à Genève le mois prochain pour régler la crise.

Les négociations politiques censées résoudre la crise yéménite sont restées dans l’impasse en raison des tergiversations de l’Arabie saoudite.

L’Arabie saoudite a mobilisé ses alliés en formant une coalition et lancé une vaste campagne militaire contre le Yémen en mars 2015, sous prétexte de faire revenir au pouvoir le président démissionnaire Abd Rabbo Mansour Hadi.

Cette campagne militaire a causé, jusqu’ici, plus de 14.000 morts et des milliers de blessés parmi les Yéménites, pour la plupart des civils, d’autant plus que la majeure partie des infrastructures du Yémen a été réduite à néant.

Face aux attaques aériennes de la coalition saoudienne, les Yéménites ont commencé à tirer des missiles en direction de l’Arabie saoudite.

L’armée et les Comités populaires du Yémen ont en effet décidé d’utiliser leurs capacités balistiques à des fins dissuasives, en vue de défendre la population civile yéménite face à cette agression militaire menée par l’Arabie saoudite et ses alliés régionaux et internationaux.

L’Arabie saoudite s’obstine à mener une guerre d’usure qui n’a pour résultat que l’alourdissement du bilan des victimes yéménites.

Mots clés

Aug 11, 2018 08:55 UTC
commentaires