Le développement des relations entre l’Iran et le Koweït sur divers plans était au centre d’une rencontre, mercredi soir à Koweït, entre le président iranien, Hassan Rohani, et l’émir du Koweït, le cheikh Sabah al-Ahmed al-Jabir al-Sabah.

Après sa visite d’un jour au Sultanat d’Oman, le président Rohani s’est déplacé, mercredi soir, au Koweït, dans le cadre de sa tournée dans les pays arabes du sud du golfe Persique.

Hassan Rohani a été reçu par l’émir du Koweït, le cheikh Sabah al-Ahmed al-Sabah.

Évoquant lors de cette rencontre les affinités culturelles, historiques et religieuses que partagent les deux pays, ainsi que leurs relations fraternelles et amicales tout au long de l’histoire, le président Rohani a déclaré : « Il existe un vaste potentiel de coopération permettant le renforcement et l’approfondissement des relations Iran-Koweït sur divers plans. Les deux pays peuvent en profiter dans le cadre de leurs intérêts bilatéraux et régionaux. »

Rohani a de même émis l’espoir de voir les investisseurs des deux pays, surtout dans le secteur privé, exploiter tout le potentiel des coopérations bilatérales dans le sens du développement des relations réciproques.

Qualifiant de « rapprochées » les relations entre l’Iran et le Koweït, le président Rohani a souhaité que les deux pays renforcent aussi le volet économique de leurs relations bilatérales.

« Certes, les relations irano-koweïtiennes ne se limitent pas aux coopérations économiques. Il existe également un fort potentiel pour les coopérations dans la culture, la science et les nouvelles technologies », ajoute-t-il.

Plus loin dans ses propos, Rohani évoque d’importantes évolutions régionales, notamment la menace terroriste, pour dire que les grands défis auxquels est confrontée aujourd’hui la région dépassent les frontières et menacent tout le monde. Donc, a-t-il insisté, la seule issue à cette crise globale est l’unité.

Pour le président iranien, il revient à tous les pays de la région de s’unir face au terrorisme mondialisé.

« Il est possible de résoudre par le dialogue toutes les divergences qui nous divisent dans la région », a souligné Rohani avant de dire que le dialogue était la seule voie à même de sortir des problèmes et des malentendus que connaît la région.

Pour sa part, l’émir du Koweït, le cheikh Sabah al-Ahmed al-Sabah, s’est dit satisfait de cette visite du président iranien dans son pays avant de saluer l’approche unificatrice de Rohani.

« La situation actuelle de la région nous oblige tous à trouver un nouveau rapport à nous-mêmes et à nous rapprocher », a insisté l’émir koweïtien.

Il a de même dit que son pays était déterminé à augmenter ses relations avec Téhéran, et ce, sur tous les plans.

Revenant lui aussi sur les bonnes relations entre les deux pays, il a dit le Koweït prêt à développer et à renforcer ses relations avec la RII dans tous les domaines. 

 

Feb 16, 2017 18:47 UTC
commentaires