Le vice-commandant en chef du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI) a déclaré que les États-Unis n’avaient aucune option.

« Nous connaissons bien l’ennemi et nous sommes devenus assez forts pour pouvoir l’emporter sur lui. Nous poursuivons l’ennemi à l’extérieur de nos frontières », a averti le général Hossein Salami, vice-commandant en chef du CGRI.

« Grâce au peuple iranien, il n’existe plus aucun endroit sûr pour les ennemis de l’islam », a-t-il dit avant d’ajouter :

« Pourriez-vous trouver un pays, dans le monde et dans l’Histoire, auquel des sanctions si vitales ont été imposées ? Mais la nation iranienne n’a pas courbé l’échine. »

Plus loin dans ses propos, le général Salami a précisé que les États-Unis n’avaient aucune supériorité sur le terrain et que leurs capacités théoriques s’étaient taries.

« L’Amérique n’a plus aucune option sur le papier. Elle cherche à changer de tactique afin de propager l’iranophobie », a précisé le général Salami.

Aug 12, 2017 06:26 UTC
commentaires