• Myanmar: le Leader dénonce le génocide

Le Leader de la Révolution islamique a dénoncé lors d'un discours tenu mardi, les crimes commis contre les Musulmans de Myanmar et a fustigé le silence des instances de défense des droits de l'homme.

L'Ayatollah Khamenei a évoqué les massacres commis contre les musulmans Rohingyas avant de dénoncer dans les termes les plus vifs « l’apathie de la communauté internationale et les prétendus défenseurs des droits de l’homme ».

Pour le Leader de la Révolution islamique, l’unique moyen destiné à mettre un terme au génocide consiste à « faire pression politiques et économiques » sur la junte criminelle au pouvoir et ce, « via une action concertée des pays musulmans ».

« La RII se doit de prendre clairement et avec franchise position contre la tyrannie et la répression, où qu’elles se produisent, a souligné l’Ayatollah Khamenei qui s’oppose ouvertement à toute lecture qui réduit « les crimes au Myanmar à un simple conflit ethnique entre Musulmans et Bouddhistes ». 

« L’extrémisme religieux a sans doute joué un rôle dans ce génocide en cours mais la principale responsabilité est politique puisque c’est le gouvernement du Myanmar qui exécute, un gouvernement codirigé par une femme cruelle qui est de surcroît la lauréate de Nobel. Le génocide des Rohingyas a signé l’acte de décès  du prix Nobel, a –t-il ajouté.

Détails à suivre... 

 

Sep 12, 2017 07:37 UTC
commentaires