Le Leader de la Révolution islamique a reçu en audience, ce mercredi 6 décembre, les trois chefs des pouvoirs exécutif, judiciaire et législatif ainsi qu'un nombre de responsables, d'ambassadeurs des pays islamiques en poste à Téhéran tout comme des convives qui participent à la 31e conférence internationale pour l’unité islamique.

À l’occasion de la date anniversaire de la bienheureuse naissance du noble prophète de l’Islam (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants) et de l’Imam Sadeq (béni soit-il), sixième Imam des chiites, l’Ayatollah Khamenei a évoqué plusieurs dossiers concernant le monde de l'islam dont la Palestine. Selon l'Ayatollah Khamenei, "la Palestine finira par se libérer du joug israélien".

Au début de son discours, il a qualifié "l'unité et la résistance de moyen qui pourrait assurer au monde de l'islam puissance et unité".

Pour l’Ayatollah Khamenei, « les États-Unis, le régime sioniste et les pays stipendiés des puissances sont les pharaons du monde contemporain ». En allusion à leur tentative d’engendrer la guerre et la dissension au sein de l’Oummah islamique, le Leader de la Révolution islamique a précisé que certains politiciens américains avaient reconnu explicitement ou implicitement qu’il fallait déclencher la guerre et le conflit en Asie de l’Ouest afin d’assurer la sécurité du régime sioniste et d’entraver le progrès du monde de l’islam.

Déplorant le suivisme de certains pays de la région envers les politiques des États-Unis, l’Ayatollah Khamenei a affirmé : « Je ne tiens pas à répondre aux discours stupides de certains, mais je leur conseille de renoncer aux tyrans hégémoniques et de se rappeler des versets coraniques selon lesquels tout suivisme envers les tyrans n’aboutira qu’à la destruction. »

Pour l’Ayatollah Khamenei, l’objectif sublime des ennemis par la création des groupes takfiristes est d’engendrer la guerre entre chiites et sunnites.

« Heureusement que nos ennemis sont loin d’être intelligents, voilà pourquoi l’objectif des ennemis de l’islam soit la guerre confessionnelle n’a pas été réalisé et il ne sera pas réalisé à l’avenir », a-t-il fait savoir.

Dans une autre partie de ses propos, Il a affirmé que la décision des ennemis de l’islam de vouloir annoncer Qods comme capitale du régime sioniste était due à leur impuissance et faiblesse avant d’ajouter : « Indubitablement, le monde musulman résistera face à ce complot et ce sont les Sionistes qui en subiront le plus grand coup. Et la chère Palestine sera finalement libre. »

Dec 06, 2017 08:16 UTC
commentaires