• Iran: à quoi joue Riyad ?

Le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale d’Iran affirme que son pays donnera une réponse sévère et cinglante à l’Arabie saoudite pour ses ingérences dans les affaires intérieures iraniennes.

Dans un entretien exclusif à la chaîne al-Mayadeen, Ali Chamkhani souligne que l’animosité des États-Unis, notamment celle de Donald Trump envers l’Iran, étant compréhensible, à nos yeux, est due à leur échec en Asie de l’Ouest.

« En effet, les Américains ont perdu tous qu’ils avaient cultivés dans la région. Selon leurs propre aveu, ils ont dépensé plus de deux trillions de dollars, mais regardez dans quel état se trouvent-ils actuellement en Afghanistan, en Irak, en Syrie et au Liban ? D’où leur hostilité envers nous », a-t-il précisé.

Plus loin dans ses propos, M. Chamkhani a déclaré que les problèmes économiques n’étaient pas spécifiques à l’Iran et que la plupart des pays du monde sont concernés.

« Pour relancer l’économie américaine, Donald Trump signe des contrats colossaux et ramasse des sommes pharaoniques et en déclenchant des rivalités entre divers pays de la région, il pille leurs richesses pour doper l’économie américaine. L’Iran n’est pas épargné par les problèmes économiques qui sont dus à la guerre, aux sanctions et à nos mauvaises gestions. Nous en sommes informés », a-t-il indiqué.

D’après lui, les récentes manifestations en Iran sont liées aux problèmes économiques.

Le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale d’Iran rappelle que les ennemis mènent une guerre par procuration contre la nation iranienne et que leur front de guerre se place sur les réseaux sociaux et les hashtags.

« D’après nos données, 27 % des hashtags récemment créés et lancés sur Internet appartiennent au gouvernement saoudien présidé par Mohammed ben Salmane dont les agents à sa solde sont des Israéliens et des Occidentaux. Les hashtags liés à la situation en Iran ont été lancés depuis les États-Unis, la Grande-Bretagne et l’Arabie saoudite », a-t-il indiqué.  

M. Chamkhani ajoute que Riyad a fondé une « armée de cybersécurité » dont les soldats ont été recrutés à l’étranger, les Saoudiens, eux-mêmes, n’étant pas capables de diriger une telle armée, sans manquer de dire que les agents de l’Organisation des Moudjahidin-e Khalq (MEK) en sont également membres.

« Indubitablement, nous donnerons une réponse appropriée aux Saoudiens qui sont bien conscients du danger de notre riposte », a-t-il martelé.

Il a déclaré que le régime de Riyad ne pouvait pas camoufler ses crimes commis au Yémen en s’ingérant dans les affaires intérieures de l’Iran.

Plus loin dans ses propos, M. Chamkhani a déclaré : « L’hostilité de l’Occident avec l’Iran est une « hostilité absurde et irrationnelle » et certains pays ont réalisé qu’ils ont des intérêts dans le golfe Persique. L’objectif de l’ingérence étrangère organisée est d’enrayer les progrès de l’Iran. Les étrangers veulent contrecarrer l’évolution de l’Iran », a-t-il conclu.

Jan 02, 2018 11:41 UTC
commentaires