Le ministre français des AE est arrivé dimanche soir à Téhéran, espérant pouvoir maintenir l'accord nucléaire tout en forçant l'Iran à négocier ses capacités balistiques.

Pourtant, à peine quelques heures avant ce déplacement, le ministère français des AE a publié un communiqué qui insiste sur l’importance du respect de l’accord nucléaire par toutes les parties, et menace l’Iran de nouvelles sanctions s’il ne prend pas en compte les préoccupations à propos de son programme balistique. 
La France refuse étrangement d’évoquer le volume très important des échanges économiques entre l’Iran et la France. 

De plus, le communiqué du ministère français des AE a été publié quelques heures après un article paru dans le quotidien Les Échos écrit par Aliza Bin-Noun, l’ambassadrice d’Israël en France. Dans cet article, l'ambassadrice appelle la France à ne pas laisser l’Iran imposer son hégémonie au Proche-Orient. 
Pour qui va ramer Le Drian durant cette visite ? La France, les USA ou Israël ?

Nous avons analysé cette visite avec Fabrice Beaur, expert pour l’ONG EODE.

 

Mots clés

Mar 05, 2018 18:30 UTC
commentaires