Le retrait US de l’accord nucléaire annoncé le 8 mai a provoqué un séisme en Europe : l’Europe s’est trouvée radicalement méprisée par une Amérique qui a ignoré ses appels et qui est revenue sur un accord dont les Européens sont à la fois les initiateurs et les signataires.

L’Iran a accordé un délai de 60 jours aux Européens pour lui donner des garanties qui assureront ses intérêts dans le cadre de l’accord nucléaire. 

Avec son retrait de l’accord nucléaire, les USA ont une fois encore prouvé qu’ils se sont pas dignes de confiance. Ce retrait nuirait-il aux relations ou aux éventuels accords que pourraient signer les USA avec d’autres pays ?

Jean-Maxime Corneille, analyste politique, nous répond.

 

Mots clés

Mai 15, 2018 16:59 UTC
commentaires