• La proximité iranienne qui terrifie Israël

Le général Yuzi Dayan, un ancien commandant du Conseil de sécurité des forces armées israéliennes, a accordé une interview à Arutz Sheva sur l’Iran et Gaza.

« Cela a infligé à Téhéran un coup dur », a déclaré Yuzi Dayan en allusion à la mise en scène de Benyamin Netanyahu, Premier ministre israélien, qui prétend avoir des preuves tangibles d’un programme nucléaire iranien clandestin.

« Le monde entier sait très bien que les Iraniens mentent toujours. Tout le monde sait qu’ils sont en train de se doter d’une arme nucléaire », a ajouté Dayan, dans un exemple classique d’inversion accusatoire. Reformulant une célèbre phrase du grand écrivain français Victor Hugo, on pourrait dire : « Sioniste qui parle, bouche qui ment. »

« Si l’Iran acquiert l’arme atomique, tous les problèmes au Moyen-Orient et en Europe persisteront et même s’aggraveront. Personne n’interagit avec ceux qui tentent d’exporter le terrorisme et la révolution et qui disposent d’un parapluie atomique. Nous devons faire en sorte que la Syrie ne devienne pas une base frontalière pour l’Iran », a-t-il poursuivi.

En ce qui concerne Gaza, l’ancien commandant israélien s’est exprimé en ces termes : « Israël ne cherche à provoquer une désescalade ni au sud ni au nord. L’objectif de la guerre à Gaza ne doit pas être de porter un coup dur au Hamas, mais plutôt de le renverser. »

Dimanche dernier, un ancien ministre israélien a appelé les hauts dirigeants de ce régime à apporter une réponse cinglante aux provocations iraniennes en menant des attaques contre les objectifs de Bachar al-Assad, président iranien.

« Le régime d’Assad doit se rend compte du coût qu’il va devoir payer, car ce processus pourrait provoquer un conflit avec les Iraniens, la Russie et la Syrie », a déclaré Gideon Saar, ancien ministre israélien de l’Éducation.

« Si nous nous rendons compte qu’on ne peut pas détourner l’Iran de ses objectifs, nous devrons par conséquent frapper des cibles en Syrie », a poursuivi Gideon Saar.

L’ex-ministre israélien de l’Éducation a par ailleurs appelé à une augmentation du nombre de colons israéliens sur les hauteurs du Golan.

Mai 16, 2018 16:36 UTC
commentaires