• Mogherini: L'UE continue à défendre l'accord nucléaire iranien

La Haute représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, a réaffirmé l'engagement de l'UE à soutenir le Plan d'action global commun (PAGC) sur le nucléaire iranien.

Madame Mogherini a fait ces remarques mardi lors d'une allocution lors de la session plénière du Parlement européen sur les relations entre l'UE et les États-Unis.

Elle a évoqué le principal désaccord entre l'UE et les États-Unis en ce qui concerne le multilatéralisme, en disant: «Ce n’est un secret pour personne que nous avons un désaccord majeur concernant le multilatéralisme et l’idée même d’un système de gouvernance mondiale. Nous, Européens, continuons à considérer le multilatéralisme comme le meilleur moyen de prévenir le chaos, les conflits et les affrontements dans un monde multipolaire.»
«C'est pourquoi nous continuons et nous continuerons à défendre l'accord nucléaire avec l'Iran, l'accord de Paris sur le changement climatique et à financer le travail essentiel de toutes les agences des Nations Unies, y compris l'UNRWA, l'Office de secours et de travaux des réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient, Mogherini a été cité par le Service européen pour l'action extérieure (SEAE).

Après la sortie de Washington, le 8 mai, de l’accord historique sur l’Iran, les Etats-Unis ont cédé 90 à 180 avant d’être à nouveau imposés à Téhéran le 4 novembre.

Une partie des sanctions illégitimes imposées par les États-Unis ont été imposées à l’Iran le 9 août.

Le président américain Donald Trump a également déclaré qu'il rétablirait les sanctions nucléaires américaines contre l'Iran et imposerai «le plus haut niveau» d'interdictions économiques à la République islamique.

C'est ce que le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, a annoncé précédemment dans un communiqué annonçant que l'Iran avait respecté ses engagements au titre du Plan d'action global commun (PAGC).

«L'Iran met en œuvre ses engagements dans le domaine nucléaire dans le cadre du plan d'action global conjoint. Il est essentiel que l’Iran continue de mettre pleinement en œuvre ces engagements », indique le communiqué lors d’une réunion du Conseil des gouverneurs de l’AIEA.

«L'Agence continue de vérifier le non-détournement de matières nucléaires déclarées par l'Iran dans le cadre de son accord de garanties. Les évaluations concernant l'absence de matières et d'activités nucléaires non déclarées en Iran se poursuivent.»

 

Mots clés

Sep 12, 2018 06:51 UTC
commentaires