Le nouveau bâtiment du consulat iranien à Bassora a été ouvert en présence de l’ambassadeur d’Iran à Bagdad et un nombre des personnalités politiques, religieuses et des chefs des tribus.

Le nouveau consulat iranien a été ouvert en présence de certains hommes politiques, dignitaires religieux, des délégations des tribus de Bassora et de l’ambassadeur d’Iran à Bagdad.

Al-Sumaria News a par ailleurs rapporté que le gouverneur de Bassora, certains responsables irakiens avaient rejoint l’ambassadeur iranien lors de la cérémonie du lever du drapeau du consulat iranien.

En marge de cette cérémonie, l’ambassadeur du pays en Irak, Iraj Massjedi a indiqué aux correspondants des médias :

« Nous ne voulons en aucun cas stopper nos services à la disposition des habitants de Bassora, même pour un seul jour. »

Les récents incidents à Bassora surviennent alors que Karbala se prépare a accueilli de multiples pèlerins qui affluent comme les années précédentes vers la ville sainte.

La frappe du vendredi 7 septembre, menée contre le consulat iranien à Bassora, a entraîné des dommages matériels, mais aucune perte humaine n’était à déplorer.

En réaction à l’attaque contre le consulat iranien dans la ville méridionale, le ministre irakien des Affaires étrangères, Ibrahim al-Jaafari a exprimé des regrets :

« L’attaque de vendredi contre le bâtiment abritant le consulat iranien est non seulement considérée comme une attaque contre l’Iran, mais aussi contre nous. »

Il a signalé :

« Les actes incorrects de certains contre le consulat iranien ne représentent pas le gouvernement ou la nation irakienne ou même les contestataires qui se réservent le droit légal de descendre dans la rue pour plaider leurs demandes légitimes. En fait, les agresseurs ont tenté de détériorer l’image de l’Irak et de porter atteinte aux relations des deux pays. »

 

Mots clés

Sep 12, 2018 09:06 UTC
commentaires