Aug 21, 2019 11:53 UTC
  • Pyonyang/Téhéran: le coup de maître?

S'il y a deux Etats au monde à avoir rendu nul et non avenu le régime des sanctions US, ce sont bien l'Iran et la Corée du Nord.

Bien conscients de leur défaite, les Etats-Unis en sont déjà à frapper à leur porte pour tenter d'obtenir sous les dehors de dialogue ce qu'ils n'ont pas obtenir par la force. Différents à bien des égards, les deux pays comptent aussi à leur actif l'expérience d'un échec, celle d'avoir fait une fois confiance aux Etats-Unis : l'accord de 2015 pour l'Iran et le sommet de Singapour pour la Corée du Nord. Mais à regarder de près, cet échec a bien servi à renforcer la position politique de ces deux pays car dans l'un comme l'autre cas, ce sont les Etats-Unis qui ont fait faux bon de leurs engagements pris dans le cadre des accords signés. De toute sa courte l'histoire, l'Amérique ne s'est sentie aussi "isolée" et "démunie" face aux adversaires qui déjouent un à un ses plans. 

Le vice-président de l’Assemblée populaire suprême de Corée du Nord le confirme, lui qui a déclaré mardi que le système de sanction des Américains contre l’Iran et la Corée du Nord était une politique ratée et qu’avec les nombreuses années de sanctions vécues, Téhéran et Pyongyang avaient accumulé de nombreux succès dans les domaines industriel, agricole, de la défense et militaire.

Pak Chul-min a tenu ces propos lors d’une réunion tenue, le mardi 20 août, avec le chef du groupe d’amitié parlementaire Iran-RPDC, Alaeddin Boroujerdi.

Le responsable nord-coréen a  déclaré que la promotion des échanges politiques, économiques et culturels avec l’Iran était l’une des politiques de principe de leur pays et que le Parlement nord-coréen mettait un accent particulier sur la facilitation des interactions et la suppression des obstacles à la coopération mutuelle.

Faisant référence à la politique de son pays visant à promouvoir les capacités de défense et de la dissuasion, Pak Chul-min a déclaré : « La Corée du Nord a toujours cherché à instaurer la paix et la stabilité dans diverses régions du monde, en particulier dans la péninsule coréenne. »

Boroujerdi s’est félicité, pour sa part, de la tendance croissante des relations bilatérales, affirmant que l’Iran et la Corée du Nord se vantaient de nombreuses capacités pouvant être utilisées dans le cadre du renforcement de la coopération politique, économique et militaire.

« Le Parlement iranien se réjouit de toute initiative allant dans le sens du renforcement des relations bilatérales dans différents domaines », a-t-il déclaré.

Alaeddin Boroujerdi, chef du groupe d'amitié parlementaire Iran-Corée du Nord, à droite, et Pak Chul-min, vice-président de l’Assemblée populaire suprême de Corée du Nord, lors d'une réunion tenue le mardi 20 août 2019. ©IRNA

Décrivant les États-Unis comme la cause de la crise dans différentes régions du monde, y compris le Moyen-Orient et la péninsule coréenne, il a indiqué que le non-respect des accords internationaux tels que le Plan global pour action conjointe (PGAC) signifiait que les États-Unis ne sont pas du tout fiables.

« La politique de l’Iran est d’établir la paix et la sécurité dans la région », a-t-il souligné, ajoutant que la promotion de la coopération commerciale et économique entre les deux pays était considérée comme un moyen de contrecarrer les sanctions Américaines contre l’Iran et la Corée du Nord.

Boroujerdi a également souligné la nécessité de poursuivre les consultations entre les hauts responsables des deux pays. Au cours de la réunion, les responsables ont signé un mémorandum d’accord sur la coopération entre le Parlement iranien et l’Assemblée populaire suprême. Sur la base de l’accord, les deux parties ont convenu de promouvoir la coopération dans divers domaines, notamment la santé, l’éducation, l’énergie et l’agriculture. Au cours de sa visite, M. Pak en visite avait eu des entretiens avec le vice-ministre des Affaires étrangères, chargé des affaires politiques, Abbas Araqtchi, le président du Parlement iranien, Ali Larijani, et son Masoud Pezashkian.

Mots clés

commentaires