Le sixième anniversaire du soulèvement populaire du 14 février 2011 à Bahreïn a réuni des milliers de manifestants dans diverses régions du pays.

La marche baptisée « Fidélité aux martyrs » a été suivie partout dans le pays, où les manifestants ont insisté sur leurs droits et leurs aspirations légitimes.

Selon la chaîne bahreïnie Lualua TV, diverses villes et régions du pays, dont la capitale Manama, ont été, lundi 13 février au soir, le théâtre de manifestations d’envergure.

Le régime des Al-e-Khalifa, déployant ses militaires dans diverses régions du pays, s’en est pris aux rangs des manifestants. Plusieurs personnes ont été blessées par des tirs de chevrotine.

Dimanche aussi, des milliers de Bahreïnis avaient manifesté contre la politique de répression du régime de Manama, qui a empêché les cérémonies funèbres de trois jeunes opposants exécutés il y a peu de temps par les autorités.

La Coalition des jeunes de la Révolution du 14 février a appelé les Bahreïnis à descendre dans la rue et à manifester mardi pour célébrer le sixième anniversaire de leur révolution populaire, une révolution que l’on ne veut pas voir et un soulèvement réprimé dans le sang sur lequel les médias occidentaux, mais aussi arabes, restent silencieux.

Les réformes auxquelles le peuple a appelé lors du soulèvement du 14 février 2011 ne sont toujours pas appliquées. Le régime de Manama emprisonne ou exécute les opposants et les militants politiques en recourant à des accusations infondées et montées de toutes pièces.

Feb 14, 2017 10:17 UTC
commentaires