• Zone tampon à la frontière entre Gaza et l’Égypte, pas

Pour le quotidien israélien Maariv, la création d’une zone tampon à la frontière entre Gaza et l’Égypte est un pas "tactique"en faveur du Hamas.

Un pas "tactique" pour le Hamas qui vise à tromper ses ennemis au sud et au nord, dit le journal.

Pour l’auteur de l’article - un ex-membre du service de sécurité intérieure israélien (Shabak) - le fait que l’Égypte exerce des pressions sur le Hamas, vise à contraindre ce mouvement palestinien à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité dans la région.

L’Égypte veut que le Hamas construise une zone de sécurité militaire fermée sur ses frontières avec l’Égypte pour faciliter leur contrôle et empêcher l’infiltration des hommes armés, car "le principal souci du Caire est aujourd’hui les agissements des organisations armées dans le Sinaï et non pas ceux du Hamas", affirme l’article.

Pour cet analyste israélien, "le Hamas est obligé d’accepter l’initiative égyptienne car il se trouve dans une crise suffocante après les sanctions que lui a imposées l’Autorité autonome palestinienne".   

La construction de la zone tampon à la frontière Égypte-Gaza a débuté la semaine dernière selon le Hamas. Elle atteindrait 12 km de long et 100 m de large.

Une délégation du Hamas s’est récemment déplacée au Caire pour rencontrer les autorités égyptiennes. Une visite "productive" qui a abouti à la signature de plusieurs notes d’entente sur divers sujets dont la sécurité frontalière et la situation humanitaire à Gaza sous blocus israélien depuis une décennie.

Jul 04, 2017 07:37 UTC
commentaires