• Trump dit être allé à Riyad pour récupérer les milliards des Saoudiens

Alors que plusieurs médias occidentaux avaient critiqué la première visite de Trump, en tant que président américain, en Arabie saoudite, il a récemment expliqué la raison de sa visite.

En allusion à sa récente visite en Arabie, le président américain, Donald Trump, a affirmé avoir dit à l’Arabie saoudite que si elle ne mettait pas de côté des centaines de milliards de dollars pour les États-Unis, il n’irait pas à Riyad.

« Nous y avons passé une journée profitable. L’Arabie saoudite a consacré des centaines de milliards de dollars à l’achat d’avions et d’équipements militaires et pour investir dans notre pays. Je leur ai dit qu’ils devaient le faire sinon je n’irais pas dans leur pays. Tous les contrats qui ont été conclus sont une bonne nouvelle pour les ouvriers américains », a fait savoir le président américain.

En ce qui sa rencontre avec son homologue russe, Trump a affirmé dans une interview qu’il s’entendait « très, très bien » avec son homologue russe Vladimir Poutine, qu’il a vu la semaine dernière lors d’un sommet du G20.

Trump a de même affirmé que ses objectifs différaient de ceux de Poutine, car ce dernier travaille pour la Russie tandis que lui pour les États-Unis.

Dans une autre partie de son interview, Trump s’est penché sur le Qatar.

« Il n’y a aucun problème à ce que perdure la base américaine au Qatar », a précisé Trump.

« Si un jour nous sommes obligés de quitter le Qatar, 10 pays sont déjà portés volontaires pour créer une base militaire pour nous et nous sommes d’avis que ces pays sont même prêts à financer la construction d’une telle base », a-t-il ajouté.

Jul 16, 2017 07:32 UTC
commentaires