• Al Nosra reprend du poil de la bête

De violents combats ont éclaté entre les deux plus grands groupes terroristes de Syrie à Idlib , selon les sources proches des terroristes takfiristes. 

D'après ces sources, les terroristes de Hayat Tahrir Al-Cham (une coalition de groupes terroristes dont l'ex Front Al Nosra) ont lancé une puissante offensive contre leurs anciens alliés de Harakat Ahrar Al-Cham dans la partie orientale d’Idlib, provoquant une série de heurts sanglants dans les quartiers du centre de la ville de Tal Toukan. L'information fait état de combats qui font rage et qui seraient toujours en cours avec des renforts de Harakat Ahrar Al-Cham qui se seraient joints à la bataille pour combattre les terroristes du camp adverse. Au moins, 5 civils ont été pris dans le feu croisé entre les groupes terroristes, aux dires des sources proches des terroristes.

Hayat Tahrir Al-Cham a accusé ses anciens alliés d'avoir pilonné ses positions près des lignes de front des forces syriennes dans le sud d’Alep. Cela aurait provoqué leur attaque qui a débuté dans la nuit de vendredi à samedi et qui se poursuit toujours. Les analystes militaires voient à travers ces combats internes les prémices d'un nouveau projet américain qui prend corps à Idlib où se trouve concentré le gros des terroristes takfiristes évacués d'Alep et d'autres régions syriennes. Selon ces analystes, les États-Unis seraient sur le point de créer un nouveau corps armé composé de terroristes d'Al Nosra pour le déployer sur les frontières syro-irakiennes, soit dans l'est de la Syrie. D'où ces combats internes destinés à éliminer les adversaires d'Al Nosra.

Al Mayadeen a fait état samedi de l'arrivée de 150 véhicules blindés US en provenance de l'Irak en Syrie. Selon cette information, plus de 150 véhicules militaires américains étaient entrés en Syrie depuis le passage frontalier irakien de Feichkhabour. Les véhicules militaires étaient appuyés dans les airs par 5 hélicoptères Apache de l’armée américaine et accompagnés de voitures civiles.

Selon les informations disponibles, un grand nombre de militaires américains, britanniques et jordaniens ainsi que des chars britanniques se trouvent sur les frontières sud des deux provinces de Soueïda et de Deraa.

400 personnes armées formées en Jordanie se sont installées aussi dans la région d’al-Tanf en Syrie, avec leurs hélicoptères Cobra et Black Hawk. 

Jul 16, 2017 07:48 UTC
commentaires