Le coordinateur général du Haut Comité de l’opposition syrienne, Riyad Hijab a informé le chef de la diplomatie saoudienne, Adel al-Jubeir de sa décision de quitter ses fonctions. L'Arabie saoudite vient d'annoncer ne plus soutenir le départ d'Assad comme étant le préalable à l'amorce des pourparlers syro-syriens.

Al Mayadeen annonce avoir reçu des informations authentiques qui dévoilent l’intention de Riyad Hijab de lâcher le Haut Comité des négociations (HCN) et son titre de coordinateur général.  

Selon des rapports officieux, la démission du leader de l’opposition serait liée à sa maladie. Certes, aucune information officielle à ce propos n’a encore été rendue publique.

Selon certaines sources d’information de l’opposition, Hijab quitterait son poste après la réunion globale de l’opposition syrienne qui se tiendra en octobre prochain à Riyad.

Des spéculations ont déjà commencé sur les successeurs éventuels de Riyad Hijab. Figure sur la liste des successeurs éventuels, le nom du chef du groupe de l’opposition "Ghad al-Suri", Ahmad al-Jabra.

En citant Adel al-Jubeir, certains médias arabophones ont dévoilé il y a trois jours que Riyad encourageait les "rebelles" à négocier avec le président Assad dans le cadre d'une trêve généralisée. 

Selon ces mêmes sources, le chef de la diplomatie saoudienne avait annoncé au chef de la délégation de l'opposition anti-Assad, venue à Riyad :« Bachar Assad restera président de la Syrie. Il vous faut une nouvelle approche de la crise sinon nous allons trouver une solution à la crise sans la participation de l'opposition. »

 

Aug 10, 2017 09:36 UTC
commentaires