• Le Pentagone craint les avions russes

Alors que la Russie vient de mettre en garde les États-Unis contre leur bellicisme et surtout leur refus de retirer leurs forces de la Syrie souveraine, le Pentagone multiplie les provocations.

Il dit être inquiet "d’accrochages éventuels" entre avions de chasse russes et américains dans le ciel syrien. La présence illégale des Américains en Syrie, surtout après la défaite de Daech, ne peut en réalité avoir d'autres raisons que de vouloir prolonger le conflit.

Les incidents se sont multipliés ces dernières semaines. Le mercredi 13 décembre, Washington a prétendu que deux de ses chasseurs F-22 avaient intercepté deux Sukhoï-25 dans une partie de l’espace aérien syrien où ils n’étaient pas censés se trouver.  

Conformément à un accord verbal entre Moscou et Washington, les chasseurs russes, qui soutiennent les forces syriennes, doivent rester sur la rive ouest de l’Euphrate. Cependant, le lieutenant-colonel Damien Pickart, un porte-parole de l’armée de l’Air US, a annoncé que plusieurs avions russes ont survolé récemment la rive est de l’Euphrate sans avertir les Américains par avance.

Mais est-ce que la Russie a-t-elle à prévenir les USA? Après la victoire quasi acquise de l'armée syrienne et de ses alliés sur Daech, les États-Unis qui se sont ingérés en Syrie sans le mandant de Damas, devront quitter le pays sans tarder, affirment les officiels russes.  

Mots clés

Dec 17, 2017 11:30 UTC
commentaires