• Qods: Riyad menace Alger

Lors d’un match de football, en Algérie, des supporteurs au stade ont déroulé une banderole représentant des caricatures du roi saoudien et du président américain, l’une collée à l’autre. L’Arabie saoudite a menacé de ne pas laisser sans réponse cette action des spectateurs algériens.

Lors d’un match de football en Algérie, les spectateurs présents au stade ont déployé un portait des visages du roi Salman d’Arabie saoudite et de son allié américain, Donald Trump, à côté d’un dessin de la grande mosquée al-Aqsa. Cela a provoqué la colère des autorités saoudiennes.

Les spectateurs ont exprimé à leur manière leur colère contre la décision de Trump de transférer l’ambassade américaine à Qods et de l’annoncer comme capitale d’Israël et contre le laxisme du régime des Saoud dans cette affaire.

Les utilisateurs des réseaux sociaux ont pour leur part tweeté des images représentant les spectateurs qui avaient déployé la grande banderole, une écrite en anglais Two faces of the same coin (deux faces d’une même pièce), l’autre en arabe, El-baytou lana wa el-qods lana (la Grande Mosquée et Qods nous appartiennent).

L’ambassadeur d’Arabie saoudite à Alger, Samy Ben Abdallah Salih, a en revanche menacé de « riposter » à cette démarche des Algériens. Le diplomate saoudien a déclaré que Riyad était en train d’examiner la « vérification » de ces images et que son pays ne resterait pas les bras croisés vis-à-vis de cette affaire ». 

Alors que cela risque d’envenimer les relations Riyad/Alger, la télévision Al-Nahar a fait état de la visite imminente du président de l’Assemblée consultative d’Arabie saoudite, Abdallah ben Mohammad ben Ibrahim al-Cheïkh en Algérie. La visite du responsable parlementaire saoudien en Algérie durera du 18 au 21 décembre 2017.

 

Dec 18, 2017 10:18 UTC
commentaires