• McCain et Maryam Rajavi, l\'actuelle dirigeante du groupuscule terroriste des Monafeghine. ©Pinterest
    McCain et Maryam Rajavi, l\'actuelle dirigeante du groupuscule terroriste des Monafeghine. ©Pinterest

Pour le journal turc, al-Shafaq, le sénateur républicain anti-iranien du Congrès américain, McCain, et aussi la CIA sont derrière les récentes violences qui ont émaillé les manifestations sociales en Iran.

« L’anti-iranien McCain et la CIA sont derrière les scènes de violences qui ont émaillé les manifestations sociales en Iran », note le journal turc dans un article consacré aux récents rassemblements protestataires sociaux.

Le journal al-Shafaq, proche du gouvernement en Turquie, précise que le Pentagone s’est déjà mis à l’œuvre et lance son plan d’« introduire des cauchemars » depuis l’Iran prévu pour 2018.

Pour ce média turc, le fait que la Maison Blanche soutient manifestement et si ardemment les protestations en Iran montre qu’elle joue un rôle clé dans le débordement en Iran.

Le journal évoque également le rôle des résidus monarchistes dans les violences.

Publiant un communiqué, le sénateur boutefeu John McCain, qui est à la tête des forces armées du Sénat a affiché officiellement son soutien aux violences qui ont émaillé les manifestations sociales en Iran.

Il a eu des rencontres avec les dirigeants du groupuscule terroriste Monafeghine qui a perpétré en Iran un grand nombre d’attentats tuant au moins 17.000 civils et responsables.

McCain utilise le groupe terroriste des Monafeghine comme son allié de guerre par procuration dans la guerre secrète américaine menée contre l’Iran.

Âgés de 80 ans, l’ancien prisonnier de guerre au Vietnam et le candidat à l’élection présidentielle face à Barack Obama est atteint d’un cancer du cerveau.

 

Mots clés

Jan 02, 2018 10:46 UTC
commentaires