• Un soldat israélien court lors d’une manifestation anti-Trump, près de la ville de Ramallah, en Cisjordanie, le 21 décembre 2017. ©Reuters
    Un soldat israélien court lors d’une manifestation anti-Trump, près de la ville de Ramallah, en Cisjordanie, le 21 décembre 2017. ©Reuters

Le Centre de recherches de la sécurité ethnique d’Israël a évoqué les dangers auxquels devra faire face le régime au cours de la nouvelle année.

« Le premier et le plus important danger qui risque de menacer Israël est le déclenchement d’une guerre, par l’Iran, le Hezbollah et la Syrie, contre le front du nord d’Israël, car l’Iran a déployé un important nombre de militaires sur le territoire syrien.

La deuxième mésaventure pourrait concerner le Hamas, qui risque de lancer une confrontation militaire contre Israël dans la bande de Gaza. Cette guerre pourrait éclater en raison de la situation sécuritaire défavorable dans la bande de Gaza, des obstacles entravant le processus de réconciliation, des tensions autour de Qods et de la crise économique.

La troisième menace se profile du côté de Daech, dont les échecs en série en Irak et en Syrie ne l’ont pas empêché d’atteindre les frontières israéliennes [les frontières de la Palestine occupée, NDLR] », a indiqué le Centre israélien de recherches de la sécurité ethnique.

Selon le centre israélien, « les terroristes de Daech se sont déplacés vers la frontière du Golan et le Sinaï, en Égypte, ce qui pourrait représenter une menace sérieuse pour Israël ».

Le rapport a ensuite reconnu le gel du processus des négociations entre Palestiniens et Israéliens, prétendant que Tel-Aviv serait arrivé à créer « une situation sécuritaire quasiment stable ».

 

Jan 02, 2018 16:05 UTC
commentaires