Dans la nuit du 6 janvier, des systèmes de défense aérienne russes ont déjoué une attaque terroriste de drones ciblant la base aérienne de Hmeimim et la base navale de Tartous en Syrie.

Le vice-président de la commission de la défense et de la sécurité du Conseil de la Fédération (chambre haute du Parlement russe), Franz Klintsevitch, privilégie la piste américaine dans la poursuite des frappes de drones contre les installations militaires russes sur le territoire syrien.

Avec Bassam Tahhan, analyste franco-syrien des questions internationales, nous avons décrypté le sujet. 

Mots clés

Jan 11, 2018 18:22 UTC
commentaires