• Syrie: les chasseurs russes de retour

Après l’annonce de la défaite de Daech, les forces aériennes russes ont retiré de Syrie leurs avions sophistiqués et n’utilisaient plus trop que des Soukhoï S-25 pour cibler les bases terroristes. Or, les responsables russes rapportent qu’il y a peu l’armée a de nouveau recours aux chasseurs Soukhoï S-30 et S-35.

Ce revirement est intervenu après qu’un Soukhoï S-25 a été abattu samedi dernier dans la ville syrienne d’Idlib par des terroristes du Front al-Nosra alors qu’il volait à basse altitude.

Les Soukhoï S-30 et S-35 peuvent viser et éliminer leurs cibles à une altitude hors d’atteinte des systèmes de défense aérienne dont disposent les terroristes en Syrie.

À cet égard, le vice-ministre russe de la Défense a annoncé que l’expérience de la guerre en Syrie avait prouvé la supériorité des Soukhoï S-35.

Le ministère russe de la Défense a également annoncé que le groupe terroriste Front al-Nosra avait accédé en Syrie à des lance-missiles antiaériens portatifs qui peuvent mettre en péril la sécurité aérienne dans la région.

L’agence de presse gouvernementale syrienne SANA a annoncé : « Le gouvernement russe fera ce qu’il peut pour découvrir les canaux par lesquels ces dispositifs antiaériens arrivent jusqu’aux terroristes d’al-Nosra et il cherchera aussi à savoir quel type d’engin a été utilisé il y a peu pour abattre un chasseur russe. »

Le ministère russe de la Défense a également exprimé la crainte que les terroristes d’al-Nosra se servent de ces missiles à haute précision pour cibler des avions à l’intérieur ou à l’extérieur du territoire syrien.

Le groupe terroriste Front al-Nosra, qui contrôle une vaste partie de la province syrienne d’Idlib, a pris pour cible samedi un avion de combat Su-25, incident au cours duquel le pilote russe a perdu la vie.

Mots clés

Feb 08, 2018 15:29 UTC
commentaires