Le président français, Emmanuel Macron vient d’annoncer qu’il entend réformer l’Islam de France. Il s’agit d’en finir avec ce qu’il appelle «l’islam consulaire», c’est-à-dire réduire l’influence des pays étrangers, principalement le Maroc, l’Algérie et la Turquie.

Étant donné que la majorité des musulmans en France sont justement d'origine marocaine ou algérienne, cette décision n’est-elle pas destinée à affaiblir le poids des musulmans du nord de l’Afrique en France sous le vernis de couper l’influence étrangère ?

Alors qu’Emmanuel Macron parle de réduire l’influence des pays étrangers « islamiques » en France, il n’évoque guère le Qatar, les Émirats ou encore l’Arabie saoudite ! Quel est donc le principal objectif de cette décision ?

Maître André Chamy, juriste international et analyste politique nous explique les dessous de cette décision.

 

Feb 12, 2018 17:38 UTC
commentaires