• L\'armée syrienne à Deir ez-Zor, en septembre 2017. ©Sputnik
    L\'armée syrienne à Deir ez-Zor, en septembre 2017. ©Sputnik

L’armée syrienne et les forces alliées ont mené une vaste opération dans la région de Salim dans la banlieue sud-est de Hama pour faire fuir les éléments du Front al-Nosra.

L’armée syrienne, soutenue par les forces alliées, a mené des opérations simultanées contre les positions des terroristes du Front al-Nosra dans les deux provinces de Hama et d’Idlib, selon Al-Alam.

Parallèlement, les habitants de la ville d’al-Rastan dans la banlieue nord de Homs, ont manifesté contre la présence des terroristes, leur demandant de quitter la ville.

Selon un autre rapport, les garde-frontières ont empêché les membres d’un groupe terroriste de s’infiltrer depuis le Liban en Syrie.

De même, des avions de chasse syriens et russes ont bombardé à plusieurs reprises les camps des terroristes d’al-Nosra dans le nord de Hama et y ont tué plusieurs d’entre eux et détruit leurs équipements militaires.

En plein affrontements à Hama et à Idlib, les membres des deux groupes terroristes d’Ahrar al-Cham et de Harakat Nour al-Din al-Zenki ont fusionné pour former un nouveau groupe baptisé « Hayyaat Tahrir Syria ».Les chefs des deux groupes terroristes ont annoncé, dimanche 18 février, dans un communiqué que leur fusion visait à compenser les erreurs passées qui leur ont coûté cher.

Selon les observateurs politiques, cette fusion est liée à la montée en puissance de Hayat Tahrir al-Cham dans le nord de la Syrie. «Il s'agit de constituer un contrepoids à Hayat Tahrir al-Cham, qui semble se préparer à une nouvelle confrontation avec Zenki», ont-ils expliqué. 

La décision a été prise après que des rumeurs ont été propagées sur une nouvelle tentative du Front al-Nosra de lancer une nouvelle offensive contre les positions des deux groupes terroristes.

Feb 19, 2018 10:18 UTC
commentaires