• Moqtada Sadr répond aux ingérences saoudiennes

Le dirigeant de la coalition électorale irakienne Saeron a réagi aux déclarations du Premier ministre saoudien concernant certains groupes politiques irakiens.

En réaction à la façon dont l’ancien ambassadeur de l’Arabie saoudite en Irak et le secrétaire général du parti al-Machroua al-Arabiya al-Iraqiya ont commenté sa prise de position concernant certaines coalitions chiites qui ont remporté la victoire aux élections, Moqtada Sadr a affirmé qu’il ne prenait que des décisions nationales, a rapporté Fars News.

« Les décisions que nous prenons sont des décisions nationales et irakiennes », a souligné Sadr en réponse à une question posée par un de ses disciples sur le fait que Thamer al-Sabhan, ministre d’État saoudien pour les affaires du golfe Persique et ancien ambassadeur de l’Arabie saoudite en Irak, et Khamis al-Khanjar, secrétaire général du parti al-Machroua al-Arabia al-Irakia, ont tenté d’insinuer que ce sont eux qui sont les principaux décideurs en se référant au post controversé de Sadr sur Twitter, a écrit le site d’information Rudaw.

Après l’annonce des résultats préliminaires, l’élection parlementaire qui a eu lieu le samedi 12 mai, Moqtada Sadr, utilisant le nom de la plupart des coalitions nationales, a écrit sur sa page Twitter : « Nous continuons notre chemin avec “la sagesse” et “le nationalisme” afin de pouvoir réaliser “la volonté” du peuple. Nous bâtirons “une nouvelle génération” pour être témoins du “changement” et de la réforme et que les “décisions” prises soient des décisions irakiennes. Ensuite, nous hisserons “le drapeau” de “la victoire” pour prouver que “Bagdad”, capitale irakienne, est notre identité et pour que notre “mouvement” “démocratique” se dirige vers la formation d’un puissant gouvernement démocratiquement élu et composé de “cadres” technocrates et loin de tout esprit de clocher. »

Les usagers des réseaux sociaux disent que Sadr n’a pas utilisé dans ses phrases les termes « Fatah », « État de droit », « Union patriotique du Kurdistan (UPK) » et que cela signifie selon eux qu’il voulait éventuellement prendre ses distances avec les coalitions qui ont remporté la victoire aux élections.

Al-Sabhan et al-Khanjar, eux aussi, ont tenté de tirer profit du poste de Sadr sur Twitter.

En utilisant les termes utilisés par Sadr sur sa page Twitter, l’ancien ambassadeur saoudien en Irak a écrit : « Vous avez pratiquement commencé à marcher avec “la sagesse”, “le nationalisme” et “la solidarité” et vous avez pris “la décision” d’un “changement” afin de bâtir un Irak où vous hisserez les drapeaux de la “victoire” ainsi que ceux de l’indépendance, de l’arabité et de l’identité irakienne. Et moi je vous félicite pour un tel Irak. »

Mai 17, 2018 14:29 UTC
commentaires