• Des chasseurs US ©Financial Tribune
    Des chasseurs US ©Financial Tribune

Des frappes américaines contre les positions de l'armée syrienne à Deir ez-Zor ont eu lieu dans la nuit du 23 au 24 mai, peu après qu'une offensive éclair des terroristes de Daech eut échoué. L'attaque a été pilotée depuis la base américaine d'al-Tanf située sur le triangle frontalier Syrie/Jordanie/Irak.

Les frappes qui ont visé les positions de l'armée syrienne non loin de la station de pompage T2 dans le sud de Deir ez-Zor compliqueraient la donne dans la région du sud de Homs.

Interrogée par l'agence d'information iranienne Fars News, une source militaire syrienne affirme que les frappes des chasseurs américains ont été menées sous prétexte de contrer une poussée des forces syriennes et leurs alliés vers la base américaine à al-Tanf, alors qu'il s'agit plutôt de frappes terroristes contre T2

Et les Russes dans tout cela? 

Simultanément aux violents combats entre les forces alliées et les terroristes, les chasseurs russes se sont engagés dans les combats prenant pour cible les positions des terroristes.

De très violents raids des avions russes ont infligé de lourds dégâts à Daech qui au bout de deux heures a dû rebrousser chemin.

La donne semble avoir changé dans le sud de Homs, les terroristes de Daech ayant été armés, entraînés et remobilisés par les officiers américains et l'OTAN. La localité syrienne d'al-Tanf s'est transformée en un centre de commandement de troupes occidentales qui agissent sous l'identité de Daech contre les forces alliées. La guerre est entrée dans une nouvelle phase.

 

Mots clés

Mai 25, 2018 05:12 UTC
commentaires