• Les USA menacent la Syrie

Alors que l’armée syrienne continue inlassablement sa lutte sur tous les fronts, Washington accuse l’État syrien d’avoir violé le cessez-le-feu et le menace de prendre des mesures fermes et appropriées.

Dans un communiqué publié le vendredi 25 mai par le département d’État, Washington, qui auparavant avait à maintes reprises menacé le gouvernement syrien, a mis en garde ce dernier contre la prise de « mesures fermes et appropriées » en réponse à ce que l’administration de Trump qualifie de violation du cessez-le-feu.

« En tant que garants de cette zone de désescalade avec la Russie et la Jordanie, les États-Unis prendront des mesures fermes et appropriées en réponse aux violations du régime d’Assad », a déclaré la porte-parole du département d’État, Heather Nauert, citée par Reuters.

Envoyant des lettres, la Russie et la Syrie ont proposé deux options aux terroristes opérant dans le nord de la province de Deraa : soit ils déposeront les armes et quitteront la région soit, rejoignant le processus de réconciliation nationale, ils y resteront. En cas de refus des deux options, l’armée syrienne recourra à des solutions militaires.

Après avoir remporté les combats dans le Rif de Damas et évacué les groupes armés affiliés à l’organisation wahhabite Daech du camp de Yarmouk et de la ville d’al-Hajar al-Aswad, l’armée syrienne prépare d’autres opérations d’envergure dans la province de Deraa, qui jouxte la province de Quneitra, les frontières du Golan occupé et la frontière avec la Jordanie, ont fait savoir des sources sur le terrain.

Dans le but de reprendre le contrôle des frontières avec la Jordanie, l’armée syrienne lancera des opérations qui, sans aucun doute, mettront fin aux tentatives du régime d’Israël de créer une zone tampon dans le sud du pays.

Mai 27, 2018 03:45 UTC
commentaires