Jun 01, 2018 18:38 UTC
  • Un membre des FDS à Raqqa dans le Nord syrien en octobre 2017. ©AP
    Un membre des FDS à Raqqa dans le Nord syrien en octobre 2017. ©AP

« La solution militaire n’a aucune efficacité pour mettre fin à nos différends avec Damas », a affirmé le porte-parole des Forces démocratiques syriennes (FDS), Kino Gabriel.

Lors d’une interview ce vendredi 1er juin avec l’agence Reuters, le porte-parole des FDS a ajouté que toute solution militaire en rapport avec les Forces démocratiques syriennes pourrait aboutir à d’énormes destructions, causant de plus sérieux problèmes pour le peuple syrien.

« L’option militaire ne mènera à rien », a souligné Kino Gabriel.

Selon Reuters, il s’agit là d’une première réaction officielle des FDS envers les déclarations du jeudi 31 mai du président syrien.

Lors d’une interview avec la chaîne RT, le président syrien, Bachar al-Assad, a affirmé fin mai que « la Syrie reprendrait les zones occupées par les FDS, même s’ils sont soutenus par les Américains ».

Plus tôt, les Américains avaient réagi aux déclarations de Bachar al-Assad. Lors d’une conférence de presse au Pentagone le 31 mai, un haut responsable militaire américain, le lieutenant général Kenneth McKenzie, a affirmé que toutes les parties concernées en Syrie devaient comprendre qu’attaquer les forces américaines ou celles de la coalition serait une mauvaise politique susceptible d’aboutir à une fin catastrophique.

Mots clés

commentaires