Les appels de Moscou au retrait des forces non syriennes du sud de la Syrie ont été interprétés par des analystes occidentaux et arabes comme un changement de cap de Moscou vis-à-vis de la Syrie et de l’Iran.

Ils ont conclu que la Russie avait conclu un accord avec Israël et Washington contre l’Iran et les alliés de la Syrie. 
Pourquoi les Occidentaux se réjouissent-ils donc d'un "désaccord" entre l'Iran et la Russie en Syrie ? 

Philipe Hugon, analyste politique nous répond.

 

Jun 11, 2018 15:40 UTC
commentaires