• Les missiles Pantsir-S2 de l\'armée syrienne déployés au Golan. ©Masdarnews
    Les missiles Pantsir-S2 de l\'armée syrienne déployés au Golan. ©Masdarnews

Conjointement aux agissements de l’armée israélienne sur les hauteurs du Golan occupé, l’armée syrienne y renforce sa présence notamment en déployant ses systèmes de défense antiaérienne Pantsir-S1, achetés en Russie.

Les récents agissements de l’armée israélienne au Golan y compris le déploiement de 10.000 soldats à qui on n’a indiqué aucune date de retour, laissent présager une violente confrontation à venir : alors que l'armée syrienne est déterminée à en découdre avec les terroristes d'Al Nosra et de Daech retranchés à Deraa et à Quneitra, et que le début de son offensive est l'affaire de quelques jours, une information fait état du déploiement des missiles Pantsir au Golan. Ce déploiement réduit sensiblement le marge de manœuvre des chasseurs israéliens au dessus du Golan.

Depuis trois jours Israël a lancé des manœuvres d’envergure au Golan occupé et n'hésite pas à affirmer qu'il se tient prêt à intervenir pour soutenir les terroristes du sud de la Syrie, au cas où l’armée syrienne passerait à l'offensive. En ce sens, l'armée syrienne vient de son côté renforcer ses systèmes de défense antiaérienne le long de la frontière avec les hauteurs du Golan occupées, a rapporté lundi une source officielle du Hezbollah.

Selon le rapport, l’armée syrienne a équipé ses troupes dans le gouvernorat d’al-Quneitra de son système de défense antiaérienne Pantsir-S1, acheté aux Russes.

Cette décision de l’armée syrienne survient quelques jours avant que leurs forces lancent leur offensive tant attendue dans les provinces du sud du pays.

L’armée syrienne devrait lancer une offensive à grande échelle qui se concentrera sur les parties tenues par les terroristes des gouvernorats d’al-Quneitra et de Deraa. En février dernier, un F-16 israélien a été abattu par les S-200 syriens alors qu'il venait de frapper des cibles en Syrie. Une ingérence militaire israélienne au cours de l'offensive de l'armée syrienne contre les terroristes au sud syrien, risque de coûter excessivement cher au régime de Tel-Aviv. 

 

 

Mots clés

Jun 12, 2018 08:07 UTC
commentaires