• Euphrate-Est: les USA avancent

Les miliciens kurdes, épaulés par la coalition occidentale sous commandement américaine ont lancé, le 6 juin, une opération soi-disant anti-Daech dans le sud de la province syrienne de Hassaké. Les dépêches font part de leur avancée sur divers axes.

Ils disent avoir repoussé les terroristes daechistes qui résisteraient. Mais les sources locales affirment qu'il existe une complicité réelle entre daechistes et FDS. 

D’après les derniers rapports, les miliciens kurdes ont enregistré une avancée de 9 km sur l’axe oriental et de 13 km sur l’axe occidental.

Sans qu'il y ait de réels affrontements, les Forces démocratiques syriennes (FDS) sont parvenues à faire place net, à la faveur d'un Daech qui évacue des villages et des fermes les uns après les autres.

Selon Mashregh News, dans le cadre de l’opération du mardi 12 juin, les FDS disent avoir découvert  5 tunnels et des dizaines de pièges à l'explosif ; des dizaines de terroristes daechistes auraient été tués et plusieurs autres blessés, ajoutent les sources proches des FDS sans qu'aucune image ne soit diffusée.

Selon des sources locales, rejointes par Mashreghnews, la seule Force à avoir résisté face à l'avancée des unités US/Otan/FDS, ce sont les populations civiles du nord est de la Syrie, qui se sentent trahies à la fois par les Américains et les Français. Alors que les appels au dialogue avec Damas traversent toutes les villes kurdes de Syrie, occupées par les forces occidentales, les chasseurs de la coalition US ont frappé à 34 reprises les positions qu'elle prétend appartenir aux terroristes de Daech. Ces positions qui sont en réalité des zones d'habitation se situent dans la banlieue de la localité stratégique d’al-Dashisha où les combats se poursuivent, entre des cellules de résistance populaire et les FDS inféodées aux Américains. 

Située à 70 km au sud-est de la province de Hassaké et à 5 km de la frontière irakienne, la localité d’al-Dashisha est considérée comme l’un des principaux points de jonction de l’Irak à la Syrie sur l’axe du nord. Ce qui la rend doublement importante pour les Américains et l'Otan, d'ores et déjà engagés dans des combats directs contre l'axe de la Résistance. L'armée syrienne et ses alliés du Hezbollah libanais et irakien contrôlent une bonne partie des régions situées sur les frontières syro-irakiennes. 

En ce qui concerne l’axe oriental, les miliciens kurdes se sont emparés d’al-Shaddadi ainsi que des villages d’al-Tarifawi et d’al-Abdel. Ils se dirigent actuellement vers le village d’al-Tahouna à 3 km de la localité d’al-Dashisha et à 7 km de la frontière de l’Irak.

À présent, les Américains comptent reprendre le contrôle de 3 940 km² des régions de l’est de l’Euphrate occupées par Daech, quitte à transférer les éléments de Daech vers les frontières du sud de la Syrie (le sud des provinces de Homs, Damas et Soueïda).

Pourquoi? 

À Soueïda, les forces syriennes continuent à multiplier les gains et avancer : il s'agit pour les Américains de contrer l'avancée de l'armée syrienne. 

Jun 13, 2018 05:45 UTC
commentaires