• Qui est derrière les frappes à al-Hudaydah ?

Selon le président du Conseil suprême de la Révolution du Yémen, les Britanniques avaient dit que la coalition saoudo-émiratie ne passerait pas à l’offensive sans le feu vert du Royaume-Uni et des États-Unis.

« Les gouvernements, américain et britannique, sont, directement, responsables des conséquences néfastes de l’opération militaire de la coalition pro-sRiyad à al-Hudaydah dans l’ouest du Yémen », a déclaré le président du Conseil suprême de la Révolution du Yémen, Mohammed Ali al-Houthi.

« Il y a une semaine, les Britanniques nous avaient dit que les Émiratis et les Saoudiens ne lanceraient aucune opération militaire contre al-Hudaydah sans le feu vert de Londres et de Washington », a-t-il indiqué.

Et de poursuivre :

« Pour cette même raison, nous tenons Londres et Washington comme responsables de nouvelles frappes contre al-Hudaydah et de leurs effets  tragiques, dont la destruction du port ou la famine de ses habitants ».

La coalition saoudo-émiratie a déclenché depuis un mois de vastes opérations terrestres, maritimes et aériennes à al-Hudaydah pour prendre le contrôle du port d'al-Hudaydah, port qui a une importance vitale pour les forces révolutionnaires d’Ansarallah. Échoués dans leurs précédentes tentatives, les agresseurs se sont lancés dans cette nouvelle offensive contre al-Hudaydah.

« Les médias proches des agresseurs ont commencé à faire circuler des rumeurs, montées de toutes pièces, concernant le rétablissement d’un cessez-le-feu sur le front d’al-Hudaydah », a précisé al-Houthi,

Il s'est adressé aux mercenaires saoudo-émiratis, en ces termes :

« Les agressions de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite n’auront aucun effet rétroactif sur la volonté des Yéménites. En fait, ils ont prouvé être capables de tenir la tête devant les agresseurs.

Simultanément aux nouvelles opérations conjointes des armées saoudienne et émiratie dans la partie occidentale du Yémen, les forces yéménites ont tiré, le mercredi 13 juin, deux missiles sur une vedette émiratie. Cela a contraint d’autres navires de la coalition à s’éloigner du port d’al-Hudaydah.

Mots clés

Jun 14, 2018 05:05 UTC
commentaires