• Seyyed Hassan Nasrallah défie Israël

Les médias israéliens ont récemment exprimé leur inquiétude face à la performance exceptionnelle du secrétaire général du Hezbollah libanais, Seyyed Hassan Nasrallah.

Ils reconnaissent la supériorité de Nasrallah dans la guerre médiatique face à Israël, a rapporté l'agence de presse iranienne Tasnim News.

Dans ce même contexte, Amos Harel, le célèbre analyste israélien a déclaré dans un article publié par le journal Haaretz que le secrétaire général du Hezbollah libanais, Seyyed Hassan Nasrallah avait bien réussi dans ses récentes déclarations à l’occasion de l’anniversaire de la libération des hauteurs du plateau libanais à dévoiler l’état psychologique déséquilibré des militaires israéliens.

« Dans son récent discours, Nasrallah a évoqué les points faibles de l’armée israélienne et ses déclarations n’ont jamais été erronées. » 

La chaîne 10 de la télévision israélienne a également reconnu dans une analyse que Nasrallah a un discours très intelligent et qu’il évoque correctement dans ses discours les faiblesses d'Israël.

De même, le présentateur de cette chaîne israélienne a souligné que dans son récent discours, Hassan Nasrallah a évoqué les points faibles de l’armée israélienne, et d'ajouter que ses déclarations n’ont jamais été infondées.

Dans une partie du programme, le présentateur a mis l’accent sur le rôle de l’entourage de Nasrallah en ajoutant que ses conseillers analysent soigneusement les médias israéliens et les informations qui y figurent.

« Il ne permet pas aux autres d’observer pour lui les médias israéliens, mais c'est lui-même qui suit les infos sur Israël », a-t-il-ajouté.

Auparavant, Nasrallah avait dit qu’il passait du temps à étudier les journaux israéliens.

Cet analyste israélien ajoute que le secrétaire général du Hezbollah évoque des analyses qui n'ont pas encore été évoquées auparavant, il suit personnellement les journaux israéliens comme Haaretz et Yediot Aharonot, et il est au courant des sondages et des analyses.

Selon cet analyste israélien, l'élite israélienne cherche à envoyer ses enfants dans l’unité 8200 de l’armée israélienne pour éviter qu'ils soient présents sur les fronts de guerre, mais les leaders de la Résistance insistent pour envoyer leurs enfants sur les champs de bataille, car ils n'ont pas peur de tomber en martyr. 

Au cours de ses discours, Nasrallah n'a eu cesse de souligner qu'Israël est plus fragile qu'une toile d’araignée.

 

Mots clés

Sep 09, 2018 10:29 UTC
commentaires