La bataille de l’armée syrienne et ses alliés à Idlib qui devrait libérer la dernière enclave, encore aux mains des terroristes, inquiète visiblement les États-Unis.

Le président américain Donald Trump qui n’a pas encore précisé s’il attaquera les forces iraniennes et russes en Syrie, cherche une excuse pour une intervention militaire dans ce pays. En effet, le Pentagone met au point un scénario militaire même si Donald Trump n’a pas encore trouvé d'excuse pouvant justifier une intervention militaire. Les États-Unis attaqueront-ils les forces qui soutiennent Bachar al-Assad ? 
 

Ayssar Midani, analyste franco-syrienne des questions internationales s'expriment sur le sujet.

 

Mots clés

Sep 10, 2018 19:33 UTC
commentaires