Les médias yéménites ont diffusé ce mardi 11 septembre la vidéo d’une récente opération réussie de l’unité balistique de l’armée yéménite et d’Ansarallah contre les positions des mercenaires de Riyad sur la côte ouest du pays.

Les drones de l’armée yéménite et d’Ansarallah ont frappé au cours de la semaine dernière plusieurs bases des forces saoudiennes dans l’ouest du pays, a rapporté l’agence d’information Fars News.

Une base militaire saoudienne récemment déployée dans la province d’Assir, au sud de l’Arabie saoudite, a été visée, le lundi 10 septembre, par un missile balistique des forces conjointes yéménite, a rapporté la chaîne de télévision yéménite Al-Masirah.

Le 27 août, l’aéroport international de Dubaï a fait l’objet d’une attaque par drone, le Samad-3, de fabrication locale.

Des drones Qasef-1 de l’armée yéménite avaient aussi attaqué le 11 avril de l’année en cours l’aéroport d’Abha, en Arabie saoudite.

Fin 2016, les forces yéménites ont dévoilé le drone Qasef-1 de fabrication locale pendant un discours du leader d’Ansarallah, qui avait alors promis que l’appareil ne mettrait pas longtemps avant de voler dans le ciel saoudien et de parcourir de longues distances.

Le Qasef-1 mesure 250 centimètres et a une autonomie de 120 minutes. Quant à sa portée, elle est de 150 kilomètres, de quoi attaquer les sites pétroliers saoudiens situés sur les frontières avec le Yémen. Depuis le début de l’année 2018, le nombre des attaques balistiques des forces yéménites en riposte aux offensives incessantes et meurtrières de la coalition saoudienne a considérablement augmenté. De sorte que le président du Conseil politique suprême du Yémen, Mehdi Hussein al-Machat, a annoncé une année prometteuse pour les missiles yéménites.

Sep 11, 2018 16:49 UTC
commentaires