• Le Hezbollah dénonce le

Le mouvement de la Résistance islamique libanaise, Hezbollah a dénoncé les "sales" méthodes dont font usage le président américain, Donald Trump et son conseiller à la sécurité nationale, John Bolton, à l'égard des Palestiniens. Du Deal du siècle à la fermeture du bureau de l'UNRWA, les Américains multiplient des coups bas pour faire disparaître la question palestinienne.

Le gouvernement américain recourt aux coups fourrés et aux méthodes "sales" face aux Palestiniens : le transfert de l'ambassade US de Tel-Aviv à la noble Qods et l'arrêt du financement de l’UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine) et toutes les manigances de ces derniers mois visent à faire pression de façon totalement déloyale sur le peuple palestinien.

« Le gel des aides financières américaines à l’UNRWA prouve que ce que les États-Unis prétendent au nom des valeurs humaines est un pur mensonge et que son discours ne vise qu'à induire en erreur l’opinion publique et ce, dans le sens de leurs objectifs politiques et hégémoniques », précise le communiqué du Hezbollah.

« Nous appelons les États et les nations à être vigilants et à ne pas se laisser tromper par les États-Unis dont la politique repose sur la machination et la tromperie. L'administration US a prétendu pendant longtemps être un ami du peuple palestinien et se disait engagée sur la voix de paix israélo-palestinienne, mais sa décision de mettre au régime sec les Palestiniens, de leur couper toute ressource, prouvent que les États-Unis ont menti et qu'ils n'ont cessé d'agir qu'en allié du régime israélien".

La décision américaine de refuser de subventionner l'UNRWA a été largement saluée par le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu tout comme cette autre décision de l’administration Trump sur la fermeture du bureau de l’OLP, Organisation de Libération de Palestine, à Washington.

Le département d’État a critiqué les Palestiniens pour avoir refusé d’entamer des « négociations directes et sérieuses avec Israël ».

La diplomatie américaine a également accusé les Palestiniens de « faire face aux soi-disant actions pacifiques du président Trump ».

La fermeture du bureau de l’OLP à Washington intervient alors que Trump a ordonné le vendredi 24 août la suppression d’une aide de 25 millions de dollars destinée aux hôpitaux palestiniens à Qods-est. Cette décision a été qualifiée de « chantage politique » par les Palestiniens.

 

Mots clés

Sep 12, 2018 10:13 UTC
commentaires