• Al-Tanf: l'armée passe à l'action

Alors que les États-Unis ont lancé, samedi 8 septembre, de vastes exercices militaires dans la région d'al-Tanf près des frontières syro-irakiennes et qu'ils se sont mêmes livrés à des frappes au phosphore à Hajin, non loin d'Abou Kamal, façon d'intimider la Russie et l'axe de la Résistance, l'armée syrienne vient de lancer une offensive militaire à Deir ez-Zor. Il s'agit de "nettoyer" la région d'al-Tanf des terroristes qui servent de relais aux Américains.

« Les forces armées syriennes ont entamé, dans la nuit du mardi à mercredi 12 septembre, une opération militaire anti-terroriste dans la région d’al-Soukhna, située dans la banlieue est de Homs, vers le nord-ouest d’al-Tanf. Selon ce rapport, les forces militaires ont fait une progression d’environ 30 km sur cette localité. Cette opération a pour objectif de nettoyer cette zone de la présence des groupes terroristes qui ont fui le désert de Soueïda », a-t-on appris de RT citant le quotidien syrien Al-Watan.

« Moscou a informé Washington que les forces russes et syriennes étaient disposées à lancer une opération dans une zone où avaient été déployées les troupes américaines », a rapporté plutôt la chaîne d’information CNN.

Selon CNN, Washington est particulièrement préoccupé par la sécurité de ses forces militaires installées sur la base d’al-Tanf, au sud de la province de Homs près de la frontière jordanienne.

Auparavant, le ministère russe de la Défense avait fait part de l’arrestation d’un certain nombre de terroristes en Syrie, entraînés par des Américains, afin de mener des opérations terroristes dans la ville de Palmyre.

« Des terroristes ont attaqué Palmyre depuis la base d’al-Tanf et l’un des terroristes a avoué y avoir été entraîné », a réaffirmé le ministère russe de la Défense.

Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a implicitement accusé les États-Unis d’être complices avec les terroristes de Daech. « Depuis le déploiement de la base américaine à al-Tanf, aucun affrontement n’a eu lieu entre les Américains et les daechistes présents dans cette région », a poursuivi le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie dans son rapport.

Les médias russes ont déclaré à plusieurs reprises que les Américains étaient en train d’entraîner des terroristes en Syrie en y créant plusieurs bases. « Ils fournissent les armes et du matériel dont ont besoin des terroristes via leurs 22 bases installées en Syrie ou ailleurs, à l’extérieur de ce pays », ont rapporté les mêmes sources.

 

Sep 12, 2018 14:26 UTC
commentaires