• Attaque chimique en Syrie: la mise en scène

Le Centre de réconciliation de la base militaire de Hmeimim a révélé ce mercredi 12 septembre que les terroristes avaient choisi 22 enfants syriens dans la province d’Alep pour le tournage d’une attaque chimique.

« Les terroristes ont choisi 22 enfants, dont des orphelins de la province d’Alep, pour mettre en scène une attaque chimique », a affirmé le ministère russe des Affaires étrangères.

« Les Casques blancs se préparent avec les terroristes à faire un usage réel d’armes chimiques à base de chlore contre les civils participant à leur tournage pour ensuite accuser l’armée syrienne », indique le communiqué de presse diffusé par le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, a écrit Sputnik.

Les militaires russes ont rapporté que neuf mises en scène d’utilisation d’armes chimiques contre des civils ont été tournées dans le gouvernorat d’Idlib.

« Dans la soirée du 11 septembre, à la fin des tournages, lors d’une réunion conjointe des représentants des Casques blancs et du groupe terroriste Hayat Tahrir al-Cham, il a été décidé que deux des neuf vidéos pourraient être communiquées à l’ONU et à l’OIAC. Il a été proposé que l’on diffuse les autres vidéos sur les réseaux sociaux à cause de leur mauvaise qualité », selon le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

Rappelons que le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a annoncé plus tôt que, selon des informations communiquées par des habitants d’Idlib, des prises de vues d’une provocation basée sur « l’utilisation » d’armes chimiques avaient commencé dans la région. Les radicaux ont amené deux bidons d’une substance toxique chlorée à Jisr al-Choghour pour rendre la vidéo de la provocation plus « réaliste », a-t-il indiqué.

 

 

Mots clés

Sep 12, 2018 18:01 UTC
commentaires