Moscou a fait part de la démarcation des frontières d’une zone démilitarisée dans la province d’Idlib dans le Nord-Ouest syrien, conformément à l’accord conclu à Sotchi entre la Russie et la Turquie.

D’un autre côté, la livraison de S-300 russes à la Syrie a amené les médias américains à spéculer sur le fait que l’armée de l’air américaine pourrait déployer ses chasseurs furtifs F-22 pour neutraliser les défenses antiaériennes du pays. Dans le même temps, Washington a également promis de fournir davantage de F-35 à Israël. Mais les avions de 5e génération pourront-ils échapper au système de défense aérienne russe ?

Fabrice Beaur, expert pour l’ONG EODE, nous répond.

 

Mots clés

Oct 09, 2018 18:06 UTC
commentaires