• Lattaquié : Ankara provoque Moscou!

Les bulldozers turcs construisent une base militaire sur les hauteurs al-Aqr'a dans la région du Sandjak d’Alexandrette, un projet qui selon les terroristes anti-Damas renforcera la présence de la Turquie en Syrie.

Est-ce avec ou sans le feu vert russe? Dans la mesure où les raids de drones contre la base aérienne russe de Hmeimim ont été ces derniers temps légion et que l'affaire du crash de l'Il-20 est en partie à ces attaques ( l'Il-20 cherchait le jour de l'incident à collecter des infos sur les raids en question, NDLR), une base turque à Lattaquié ne devrait pas plaire aux Russes. 

La Turquie a aussi érigé un mur de séparation dans la région. Le mur s'étend jusqu'à la ligne de contact maritime séparant la Syrie de la Turquie et qui est situé dans la cité d’al-Samra, sur les côtés méditerranéennes, soit dans la partie la plus septentrionale de la province de Lattaquié.

Dans un rapport, l'agence de presse russe, Sputnik, a annoncé que la Turquie envisageait de construire une grande base militaire sur les hauteurs d’al-Aqr’a, région montagneuse qui constitue le point culminant de la côte syrienne.

Une source militaire syrienne qui contrôle les postes-frontières a souligné que « des travaux turcs se déroulent sous les yeux des unités frontalières de l'armée syrienne : « Nos unités sont déployées de manière intensive dans tous les passages de montagne entre les deux pays. Pour ces constructions aux portes de la Syrie, le gouvernement turc n’a pas obtenu l’aval de Damas. », a déclaré la source.

Qualifiant le gouvernement d’Ankara de « non-ami », cette source militaire syrienne a déclaré que le gouvernement turc n’hésite pas à manifester directement son hostilité envers le peuple syrien. Il s’est transformé en pays « le plus célèbre » permettant aux terroristes de le traverser tranquillement pour pénétrer en Syrie et y semer la terreur.  

Faisant référence au soutien de l'armée turque aux terroristes pour occuper le nord de Lattaquié, la source a indiqué qu’Ankara soutenait également les "Loups gris", un groupe qui a abattu le Sukhoï-24 russe dans la région en 2015 provoquant la mort de son pilote. La source a affirmé que la Turquie avait installé des camps spéciaux pour ces terroristes sur une cité près du point de passage de Kessab, une localité adossée à la frontière turco-syrienne dans la province de Lattaquié où sont présents des hommes dangereux armés originaire d’Asie centrale.

Cette source syrienne a également déclaré que ces terroristes ont participé à tous les combats qui se sont déroulés dans la région de Lattaquié. C'est pourquoi les forces syriennes devraient toujours être prêtes à faire face à toute surprise. La construction de cette base militaire par Ankara dans la région indique le renforcement de la présence militaire d'Ankara en Syrie. Il est peu probable que la Turquie construise une telle base sans le feu vert des États-Unis ou de l'Union européenne.

Mots clés

Oct 11, 2018 11:27 UTC
commentaires