• Yémen: les Sudistes dénoncent Hadi

Au Yémen, le mouvement du Sud a souligné ce vendredi dans un communiqué que la responsabilité de la situation que traverse le pays, revenait à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unie.

Jouissant d’un statut populaire important, le mouvement du Sud du Yémen a accusé Riyad et Abou Dhabi d’être responsables de la mauvaise situation de ce pays de la péninsule arabique.

« L’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis sont responsables de la situation catastrophique du Yémen et de la situation économique désastreuse ainsi que de la dévaluation de la monnaie nationale, de la famine, des destructions et des crimes de guerre commis à l’encontre du peuple yéménite », précise le communiqué.

Le mouvement du Sud reproche aussi au président démissionnaire Mansour Hadi d’avoir observé un silence de marbre face aux crimes saoudiens et émiratis et de s’être soustrait de ses responsabilités vis-à-vis de la nation sans défense yéménite.

Selon le communiqué, Hadi a octroyé une carte blanche aux agresseurs saoudiens pour commettre toute sorte d'exaction contre la nation yéménite.

Ce mouvement a appelé tous les Yéménites à adopter une position nationale, loin des intérêts personnels et politiques, et à protester unanimement contre la coalition saoudo-émiratie.

« Les manifestations dans diverses provinces contre les actions de la coalition montrent que les habitants se sont réveillés et se rendent compte des complots tramés contre leur pays », précise le communiqué.

La semaine dernière, Mohammed al-Nu'mani, membre du mouvement du Sud, a estimé que les événements de ces derniers jours à Taëz et dans certaines régions du sud du Yémen étaient une « révolution », affirmant que cette révolution prévoit de mettre fin à l'occupation de la coalition menée par Riyad.

 

Mots clés

Oct 12, 2018 11:39 UTC
commentaires