Sur la rive est de l’Euphrate, les miliciens des Forces démocratiques syriennes (FDS) continuent à avancer, sous prétexte de combattre les résidus de Daech. Ces supplétifs de l’axe USA/OTAN avancent dans les localités pétrolifères du sud et du sud-est de Deir ez-Zor. Ils sont secondés par les unités aériennes, d’artillerie et balistiques des États-Unis et de l’OTAN.

Dans ce droit fil, les miliciens FDS ont tué, mardi 16 octobre, de nombreux terroristes de Daech à l’est de Deir ez-Zor, et ce, alors que les Américains tentent, par FDS et Daech interposés, d’acculer la ligne de front de l’armée syrienne et de ses alliés sur la rive est de l’Euphrate et de s’emparer des principales régions pétrolifères de l’est de la Syrie. 

Quant aux résidus de Daech, qui servent, tout autant que les FDS, le projet américain sur la rive est de l’Euphrate, ils continuent à abandonner leurs positions au bénéfice des miliciens kurdes.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, vitrine médiatique de l’opposition pro-occidentale syrienne et organe des services secrets britanniques, les forces démocratiques syriennes ont réussi à tuer plus de 50 éléments de Daech lors d’affrontements au nord de la ville stratégique de Hajin.

Selon le site d’information libanais, Al-Masdar News, parmi les 50 terroristes de Daech tués au nord de Hajin, deux d’entre eux étaient des commandants sur le terrain.

Comme le montre la vidéo, les forces démocratiques syriennes tentent de progresser sur l’axe nord de Hajin, tout en nettoyant plusieurs cachettes appartenant au groupe terroriste.

En dépit de l’intensité des assauts menés par ces supplétifs de l’axe USA/OTAN, Daech a réussi à repousser plusieurs avancées des miliciens kurdes, au cours des deux dernières semaines.

La perte de Hajin et des villes avoisinantes serait dévastatrice pour Daech, car il perdra ainsi sa nouvelle capitale de facto en Syrie et en Irak.

Il est à noter que sous prétexte de la lutte contre les terroristes de Daech, les avions de combat de la coalition américaine ont poursuivi leur agression en bombardant, samedi 13 octobre, avec des armes prohibées la localité de Hajin dans la banlieue de Deir ez-Zor.

L’agence de presse syrienne SANA a rapporté que lors des frappes qui se sont produites samedi dernier dans plusieurs districts de la ville de Hajin dans la province de Deir ez-Zor, les Américains avaient eu recours au phosphore blanc.

Tandis que les miliciens kurdes frappent Daech dans la partie orientale de la vallée de l’Euphrate, l’armée syrienne et ses alliés de l’axe de la Résistance sont en train d’éliminer les derniers résidus de Daech près de la ville clé d’al-Mayadine.

Le groupe terroriste Daech a lancé à plusieurs reprises des attaques sur l’axe occidental d’al-Mayadine au cours des deux derniers mois. Cela a poussé l’armée syrienne à envoyer des renforts sur ce front afin de protéger la ville.

 

 

Mots clés

Oct 17, 2018 05:25 UTC
commentaires