• Riyad tue un autre journaliste

Un autre journaliste saoudien est tombé sous la torture. A peine un mois après l'assassinant terrifiant du journaliste Khashoggi, la nouvelle de la mort de Turki ben Abdul Aziz al-Jaser vient d'être diffusée. Arrêté en mars dernier à l’aide des outils d’espionnage dissimulés, le journaliste dissident saoudien Turki ben Abdul Aziz al-Jaser serait mort sous la torture des responsables saoudiens de sécurité.

Se référant aux sources proches des prisonniers politiques en Arabie saoudite, le journal pro qatari,  Al-Quds Al-Arabi dévoile le meurtre du journaliste saoudien Turki ben Abdul Aziz al-Jaser sous la torture des responsables de sécurité en Arabie saoudite.

Le journaliste dissident a fait l’objet de torture et est mort, après que les autorités saoudiennes ont allégué que le journaliste gérait le compte Twitter de « Kashkool » lequel publie les rapports sur les agressions des responsables saoudiens à l’égard des prisonniers politiques, ont rapporté les mêmes sources.

Les autorités saoudiennes sont parvenues à identifier puis à arrêter en mars dernier, al-Jaser par le biais des outils d’espionnage dissimulés dans le bureau de Twitter à Dubai, ont fait savoir certaines sources saoudiennes.

Le meurtre de ce journaliste saoudien intervient sur fond d'une vive polémique sur l’assassinat puis le dépeçage de Jamal Khashoggi, un autre journaliste dissident saoudien au consulat de l’ambassade de Riyad à Istanbul. L'assassinat a été revendiqué par Riyad.  

Mots clés

Nov 07, 2018 17:20 UTC
commentaires