• Al-Tanf: les premiers déboires US

Depuis un mois les Américains se livrent à des frappes au phosphore blanc contre les localités de Deir ez-Zor.

Que cherchent-ils à atteindre? Il semble que les premiers déboires US ont commencé sur la rive est de l'Euphrate. Selon des informations concordantes mais non confirmées, sept marines US auraient été kidnappés en septembre dernier près d’al-Azraq.

Des élements des Unités de protection du peuple « YPG », une milice armée soutenue par Washington auraient tenté en vain de mener une médiation auprès des terroristes de Daech pour obtenir la libération des militaires US.

Daech est en pleine expansion dans la zone sous contrôle US mais depuis peu d’autres groupuscules armés se réclamant de lui font leur apparition tout en voulant s'en démarquer aussi et se mettre sous la protection aérienne de Washington.

Et les États-Unis, eux, commencent à perdre le contrôle de la situation à Deir ez-Zor et dans les environs d'al-Tanf.

Les daechistes ont lancé une grosse attaque depuis le village de Hajin où ils sont positionnés contre des positions des FDS déployées dans les alentours de la cité d’al-Bahra. 

Après de lourds affrontements, les terroristes de Daech ont atteint les entrées de la cité d’al-Bahra. Ils s’efforcent d’encercler les FDS qui s’y sont retranchées.

Hajin fait partie de l’une des bases les plus importantes de Daech dans l’est de l’Euphrate.

Une quinzaine de miliciens kurdes a été tuée au cours des affrontements dans la banlieue d’al-Bahra et 23 d'entre eux ont été blessés. Lors de cette opération, les daechistes ont fait usage de véhicules piégés.

Selon une autre dépêche en provenance de la cité de Hajin, les daechistes ont lancé une vaste attaque contre les miliciens kurdes et après de violents affrontements, ils se sont emparés de deux hauteurs stratégiques. Au moins 43 personnes issues des deux camps ont été tuées.

Simultanément aux attaques de Daech contre les FDS dans l’est de l’Euphrate, les avions de combat de la prétendue coalition internationale anti-Daech dirigée par les États-Unis ont fait une bavure en frappant des zones résidentielles situées à Hajin et à al-Boukhater.

Selon des dépêches, des appareils de la coalition ont fait usage de bombes prohibées y compris du phosphore blanc lors de ces frappes aériennes, tuant et blessant ainsi des dizaines de civils innocents.

Les raids aériens des avions de chasse de la coalition contre la cité d’al-Cha’afa a fait des dizaines de morts dont trois enfants.

Des unités d’artillerie de la coalition ont installé aussi un certain nombre de lanceurs de mortier dans la région désertique de Gharanij, prétendant viser des bastions de Daech alors qu’ils ne ciblent en réalité que les zones résidentielles.

 

Mots clés

Nov 09, 2018 07:53 UTC
commentaires