• Des missiles russes S-300.
    Des missiles russes S-300.

En allusion aux allégations des responsables israéliens menaçant de détruire des batteries de missiles S-300 en Syrie, l’analyste de renom du monde arabe, Abdel Bari Atwan a écrit dans un de ses articles que les réponses de Moscou et de Damas seraient regrettables si Tel-Aviv venait à franchir les lignes défendues.

Le rédacteur en chef du quotidien Rai al-Youm, Abdel Bari Atwan a en effet rédigé le vendredi 9 novembre un article sur la riposte foudroyante de Damas et de Moscou à Tel-Aviv pour le cas où ce dernier attaquerait effectivement les systèmes S-300 russes déployés en Syrie.

« Les résultats des élections de mi-mandat aux États-Unis sont un revers pour le Parti républicain aux États-Unis car Trump a perdu la Chambre des représentants. De même, le président russe, Vladimir Poutine a refusé de rencontrer le dimanche prochain à Paris le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu et ce en marge d’une cérémonie qui marquera l’anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Cette réaction de Poutine est une insulte à Netanyahu qui cherche toujours à mettre fin à la brouille créée entre Tel-Aviv et Moscou depuis le renversement de l'avion Il-20 en Syrie.

 « Après l’annonce des résultats des élections de mi-mandat Trump a copieusement insulté, lors d’une conférence de presse tenue ce jeudi 8 novembre, le journaliste de CNN, Jim Acosta qui l’interrogeait sur l’immigration. Ce comportement brutal de Trump envers le journaliste montre qu’il est l’ennemi de la liberté d’expression et des médias. C'était d'ailleurs la première fois qu’un président américain se comportait de la sorte; se fichant des règles de bonne conduite et des protocoles", a expliqué Atwan.

En allusion au fait que Poutine a refusé de s’entretenir avec Netanyahu à Paris, Atwan a écrit : «Netanyahu a menti lorsqu'il a prétendu qu'il avait annulé la visite. Le ministre israélien de la Protection de l'environnement, Zeev Elkin a également lié l'annulation de la visite à la coordination des fêtes de Paris qui ne permettraient pas à Netanyahu et à Poutine de se rencontrer. En fait, ce dernier a menti pour sauver la face de Netanyahou. Comment est-il possible que Trump et Poutine puissent se rencontrer? Il est impossible que Netanyahu et Poutine s’entretiennent! ».

Plus loin dans son article, l'analyste du monde arabe souligne : «En ce qui concerne la personnalité de Poutine, les experts estiment que le président russe est très indulgent mais que s'il se met en colère, il n'hésite pas à aller jusqu'à la vengeance. Cela se comprendrait d'ailleurs après l'événement de la destruction de l'avion russe Il-20 en Syrie. C'est bien après cet incident que Poutine a livré des S-300 à l’armée syrienne. Aujourd'hui de nombreuses personnes aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur de la Syrie veulent que Netanyahu ose ordonner des attaques contre la Syrie car elles attendent de voir en contrepartie, une réponse foudroyante russo-syrienne ».

Dans une partie de son article, Atwan indique : « Le général de brigade, Hassan Ahmad Hassan, chef du bureau politique de l’armée syrienne a récemment déclaré que les systèmes S-300 avaient considérablement réduit la possibilité d'une attaque israélienne contre la Syrie".

L'envoyé spécial des États-Unis pour la Syrie, James Jeffrey a déclaré il y a quelques jours que Washington était profondément préoccupé par le déploiement des systèmes russes S-300 en Syrie. 

La Syrie déjouera les complots. Les avions de chasse israéliens ne peuvent plus violer l’espace aérien syrien et la donne a changé aussi bien sur le sol que dans le ciel de la Syrie.

 

Mots clés

Nov 09, 2018 10:29 UTC
commentaires