• Iran: Khashoggi tué pour ses révélations ?

Le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, tué le 2 octobre au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, aurait probablement perdu la vie pour avoir révélé le financement par Riyad d'une chaîne de télévision anti-iranienne, basée au Royaume-Uni, suggère le quotidien britannique The Guardian.

Dans un article paru le 2 octobre, le Guardian a cité une source proche du gouvernement saoudien affirmant que la chaîne de télévision anti-iranienne "Iran International", basée à Londres, recevait chaque année environ 250 millions de dollars (192 millions de livres) de la cour royale saoudienne.

Le correspondant du Guardian, Saeed Kamali Dehghan a réaffirmé, vendredi 9 novembre dans un tweet que la source grâce à laquelle il avait révélé le financement de la chaîne anti-iranienne par Riyad n’était personne d’autre que Jamal Khashoggi, le chroniqueur du Washington Post, assassiné le jour même de la publication du rapport.

Le Guardian a plus tard cité la même source, affirmant que la chaîne Iran International était financée par une entité offshore secrète et une société dont le directeur était un homme d'affaires saoudien ayant des liens étroits avec ben Salmane.

La source a déclaré au Guardian que Saoud al-Qahtani, conseiller en médias de MBS figurait parmi plusieurs hauts responsables démis de leurs fonctions suite au meurtre de Khashoggi et qu'il était impliqué dans le financement d’Iran International.

« C’est de l’argent qui provient de la cour royale», a déclaré la source - dont l’identité vient donc d’être révélée: Jamal Khashoggi - en parlant du prince héritier saoudien.

Plus tôt cet été, la chaîne Iran International a été critiquée pour avoir loué un attentat terroriste à Ahwaz en Iran et pour avoir diffusé en direct un rassemblement organisé par le groupe terroriste, l’Organisation des moudjahiddines du peuple iranien.

Jamal Khashoggi, un journaliste saoudien est entré dans le consulat d'Arabie Saoudite à Istanbul le 2 octobre et il n'en est plus jamais ressorti.

Le royaume saoudien, après avoir nié l'assassinat pendant plusieurs jours, a finalement admis que Khashoggi avait été assassiné au consulat lors d'un interrogatoire qui avait été mal tourné. Toutefois, Riyad a à ce jour refusé de révéler le lieu où se trouvait le corps de Khashoggi qui aurait été démembré d'après les dernières informations.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé que l'assassinat avait été ordonné par les "plus hauts niveaux" du royaume saoudien.

 

Mots clés

Nov 09, 2018 11:02 UTC
commentaires