• Idlib: Moscou avertit les Turcs

Les terroristes de Hayat Tahrir al-Cham ont lancé une lourde attaque contre l’armée syrienne ce vendredi matin dans le Rif nord-ouest du gouvernorat de Hama.

Sous le couvert d’un brouillard profond, les terroristes de Hayat Tahrir al-Cham ont frappé à maintes reprises les positions de l’armée syrienne près de la ville d’al-Fouro.

Al-Fouro est située juste au nord de la montagne stratégique de Jubb al-Ahmar, dans les montagnes kurdes, au nord-est de Lattaquié.

Lors de cette attaque, plusieurs soldats de l’armée syrienne et des Forces de défense nationale ont été tués. Pour l’instant, le nombre de morts est estimé entre 20 et 25.

La plaine d’al-Ghaab est censée faire partie de l’accord de Sotchi conclu le 17 septembre ; cependant, les terroristes ayant refusé de se retirer de cette région, cette zone n’est pas à l’abri des attaques et reste une zone de guerre.

De son côté, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a annoncé que la distinction entre les terroristes radicaux et ceux des groupes dits « d’opposition modérée » dans la zone démilitarisée de la région syrienne d’Idlib n’a pas encore été établie avec succès.

Ce processus a été lancé dans le cadre d’un accord conclu entre la Turquie et la Russie en septembre dernier, qui n’a pas encore abouti malgré les efforts d’Ankara, selon Zakharova.

Selon l’ambassadeur syrien en Russie, Riyad Haddad, la prochaine réunion sur la Syrie, qui se tiendra prochainement à Astana (Kazakhstan), sera consacrée notamment à la mise en œuvre des accords russo-turcs sur Idlib.

Ce mardi 13 novembre, le ministre syrien des Affaires de la réconciliation nationale, Ali Haïdar, a déclaré qu’il était encore prématuré de parler d’un processus de réconciliation dans la province d’Idlib, car la situation dans cette région, encore sous contrôle des terroristes, reste « fragile ».

 

 

Mots clés

Nov 16, 2018 19:03 UTC
commentaires